Automassage cicatriciel

Synthèse globale des recommandations pour l’automassage cicatriciel à destination des patients

Mode de saisine: Commande du laboratoire Laroche-Posay.

Dans quel cadre et sous quelle forme l’automassage doit être réalisé par le patient ?

L’automassage ne doit être engagé par le patient que sur avis d’un professionnel de santé.
Il existe des preuves de niveau I et II que le massage des cicatrices peut prévenir et améliorer les cicatrices hypertrophiques. Une prise en charge précoce par un professionnel de santé est indispensable dans le cadre de cicatrice pathologique.
Les chéloïdes nécessitent un traitement multimodal, notamment par la compression et l’application de silicone (preuves de niveau III)

 

Dans quelles conditions d’hygiène et de sécurité ?

Respecter les contre-indications et signaux d’alerte cités ci-après.
Bien se laver les mains à l’eau et savon avant de réaliser l’automassage.
Laver la cicatrice au savon à PH neutre, bien sécher sans frotter, hydrater deux fois par jour avec crème hydratante et/ou contenant acide hyaluronique et complexes minéraux : cuivre / zinc / manganèse, contenant silicone, vitamine E et antioxydants, 2 fois par jour, pendant 3 mois.

 

Quelles sont les techniques et modalités de réalisation de l’automassage ?

Après la dépose des points de suture, généralement entre 10 et 15 jours après la fermeture Selon les auteurs :

  • –  10 minutes deux fois par jour, modulé selon la tolérance du patient [Shin 12]
  • –  10 minutes deux fois par jour pendant 6 semaines [Commander 70]
  • –  Deux fois par jour [Edwards 2].

La durée du traitement est de l’ordre de 3 mois (Accord d’experts).

Il faut éviter de faire glisser les doigts sur la cicatrice de façon excessive pour éviter de léser l’épiderme. La pression doit être dosée et augmentée progressivement. Il existe un risque de phlyctènes qui peuvent apparaitre, notamment sur les cicatrices fraiches, si le massage est trop vigoureux.

 

Pour quel type de cicatrice ?

Le traitement doit être individualisé en fonction de la nature de la lésion : localisation, taille, épaisseur, consistance et inflammation
Recommandation → les cicatrices chéloïdes ne doivent pas être massées (accord d’experts). Recommandation → les cicatrices hypertrophiques doivent bénéficier d’une adaptation des manœuvres en fonction de leur nature.

Savoir mettre en place sa compression le cas échéant.

Mise en place d’une protection solaire le cas échéant.

Quelle éducation apporter au patient et à son entourage ?

Il est conseillé d’éduquer le patient sur le processus cicatriciel et de l’informer de l’évolution de sa cicatrice au fil du temps, pendant 18 mois à deux ans, et l’avertir que l’aspect initial ne correspondra pas toujours à l’aspect final [Accord professionnel].

Contre-indications pour le massage :

  • Les cicatrices chéloïdes ne doivent pas être massées (accord d’experts).
  • Les cicatrices hypertrophiques doivent bénéficier d’une adaptation des manœuvres en fonction de leur nature (voir en annexe).
  • Fragilité cutanée, plaies ouvertes, infection, douleur, inflammation, dermatite, saignement…

Il convient d’interrompre le massage dans les cas suivants :

  • Le massage doit être immédiatement arrêté si le patient développe : déhiscence cicatricielle, infection, saignement, inconfort intolérable ou une hypersensibilité à l’émollient et le patient doit prendre impérativement un avis médical.
  •  Cicatrice qui augmente de taille en étendue ou en épaisseur au-delà des limites initiales (Accord d’experts).

 

Conclusion

La prise en charge des pathologies de cicatrice est multimodale. Le massage est reconnu comme traitement des cicatrices. Le massage augmente la souplesse et l’élasticité de la cicatrice, améliore la qualité de la peau et des cicatrices, l’hydratation cutanée, réduit les douleurs et démangeaisons. Le massage peut raccourcir le temps nécessaire pour former une cicatrice mature.

L’automassage ne doit être engagé par le patient que sur avis d’un professionnel de santé, après évaluation et recommandations. Il est recommandé en alternance avec une compression pour les cicatrices hypertrophiques selon l’étiologie.

Les cicatrices doivent toujours être réévaluées toutes les 3 semaines par un professionnel de santé.

Télécharger le texte intégral des recommandations:

Texte intégral_Recommandations CMK automassage cicatriciel