Exemples de questions QCM Dry Needling

Vous trouverez ci-après des exemples de questions telles qu’elles pourraient figurer dans le QCM

 

Anatomie et puncture

  1. A la face médiale de la cuisse quelle est la position des muscles postérieur vers antérieur ? Cocher la bonne réponse

√ a. Semi-tendineux, semi-membraneux, grand adducteur, long adducteur

 b. Semi-membraneux, semi tendineux, long adducteur, grand adducteur

 c. Semi-tendineux, semi membraneux, long adducteur, grand adducteur

 d. Long adducteur, grand adducteur, semi membraneux, semi tendineux

 

  1. Donner la réponse fausse concernant le nerf glutéal supérieur

√ a. Il innerve le muscle grand glutéal

 b. Il innerve le muscle petit glutéal

 c. Il innerve le muscle moyen glutéal

 d. Il émerge au-dessus du muscle piriforme

 

  1. Donner la séquence exacte de postérieur vers antérieur (d’arrière en avant) des muscles adducteurs : Cocher la bonne réponse

a. Grand adducteur/ long adducteur / court adducteur

√ b. Grand adducteur/ court adducteur/long adducteur

 c. Court adducteur / Grand adducteur /long adducteur

 d. Court adducteur/ long adducteur/ Grand adducteur

 

  1. Quel muscle est le plus profond de l’éminence thénar ? Cocher la bonne réponse

 a. Opposant du pouce

 b. Court abducteur du pouce

 c. Court fléchisseur du pouce

√ d. Adducteur du pouce

 

  1. Quel muscle ne donne généralement pas de douleurs référées à la base du pouce ? Cocher la bonne réponse

 a. Le Scalène

√ b. Le coraco-brachial

 c. Le supinateur

 d. Le brachial

 

 

  1. Lorsque le patient présente une douleur sourde, diffuse et profonde dans la région de la base du pouce, le thérapeute émet l´hypothèse diagnostique d’un point gâchette myofascial actif : Relevez la réponse fausse.

 a. Du muscle brachial.

 b. Du muscle brachioradial.

 c. Du muscle court abducteur du pouce.

√ d. Du muscle biceps brachial.

 

  1. De crânial vers caudal, quel est l’ordre des muscles pelvi trochantériens ? Cocher la bonne réponse

 a. Grand fessier / jumeau supérieur / obturateur interne / jumeau inférieur / obturateur externe / carré fémoral

 b. Piriforme / jumeau supérieur / obturateur interne / jumeau inférieur / oblique externe / carré fémoral

√ c. Piriforme / jumeau supérieur / obturateur interne / jumeau inférieur / obturateur externe / carré fémoral

 d. Piriforme / jumeau supérieur / obturateur interne / jumeau inférieur / obturateur externe / carré pronateur

 

 

 

 

Hygiène et sécurité

  1. Quelle est la réaction indésirable en puncture sèche qui implique l’arrêt de la puncture ? Cocher la bonne réponse

 a. Une sensation douloureuse profonde, diffuse et reproduisant celle provoquée au cours du bilan se manifestant à distance du Point gâchette myofascial puncturé.

 b. Une sensation douloureuse et brève lors de l’introduction de l’aiguille.

 c. Une sensation douloureuse profonde, diffuse dans un territoire inconnu aujourd´hui du patient, mais qui correspond à une zone référée répertoriée.

√ d. Une sensation de fourmillements cutanés dans une zone précise du membre puncturé.

 

  1. Pendant la puncture d´un point gâchette myofascial du muscle vaste médial, mon patient décrit une sensation cutanée de picotements et de démangeaisons à la face médiale de la patella et tout le long du bord médial du tibia, jusqu’au-dessus de la malléole médiale. Cocher la bonne réponse

 a. Je pense avoir reproduit les sensations douloureuses référées engendrées par le point gâchette myofascial et continue mon traitement.

√ b. Je pense avoir stimulé le nerf saphène au cours de ma puncture et je retire mon aiguille.

 c. Je pense avoir stimulé le nerf obturateur au cours de ma puncture et je retire mon aiguille.

 d. Je pense avoir stimulé les rameaux cutanés antérieurs du nerf fémoral au cours de ma puncture et je retire mon aiguille.

 

  1. Au cours de la puncture d´un point gâchette myofascial du muscle tibial antérieur, le patient décrit une sensation très douloureuse de brûlure filaire descendant vers le premier espace intermétatarsien et le thérapeute observe un mouvement involontaire de flexion dorsale de la cheville. Cocher la bonne réponse

a. Le thérapeute pense avoir reproduit les sensations référées engendrées par le point gâchette myofascial et continue son traitement.

√ b. Le thérapeute pense avoir stimulé le nerf fibulaire profond au cours de sa puncture et interrompt cette dernière.

c. Le thérapeute pense avoir provoqué une secousse musculaire localisée (Local Twitch réponse) intense au sein du muscle tibial antérieur se manifestant par la flexion dorsale de la cheville.

 d. Le thérapeute pense avoir stimulé le nerf fibulaire commun au cours de sa puncture et interrompt cette dernière.

 

  1. Pour éliminer les aiguilles usagées. Cocher la bonne réponse

 a. Il faut les passer à l’autoclave

 b. On peut les mettre dans une poubelle après les avoir désinfectées

 c. On peut les mettre dans une poubelle normale

√ d. Aucune de ces réponses

 

  1. Le thérapeute introduit l´aiguille, se trouvant dans un guide, dans la peau. Lorsqu´il enlève le guide, l´aiguille bascule et sa lame (ou corps) touche son gant. Que fait le thérapeute ? Cocher la bonne réponse

 a. Il continue sa puncture en introduisant l´aiguille lentement jusqu´à ce qu´elle atteigne le point gâchette myofascial, ce qui se manifeste par le déclenchement d´une secousse musculaire localisée (Local Twitch réponse).

 b. Il laisse l´aiguille en place et vaporise du désinfectant cutané sur cette dernière et attend 30 secondes avant de continuer sa puncture.

 c. Il enlève l´aiguille, la jette dans le container prévu à cet effet et doit continuer son traitement avec des techniques manuelles.

√ d. Il jette l´aiguille dans le container prévu à cet effet, prévient le patient qu´il va recommencer la puncture, désinfecte la peau et puncture avec une nouvelle aiguille

 

  1. Quels sont les facteurs qui déterminent le choix des caractéristiques de l´aiguille ? Relevez la réponse fausse.

 a. La localisation topographique de la structure à puncturer et la morphologie du patient.

√ b. La morphologie de la main du thérapeute et sa latéralisation.

 c. La relation entre le diamètre et la longueur de l´aiguille, qui détermine la flexibilité de sa lame (ou corps).

 d. La résistance tissulaire du patient.